fbpx

La langue des signes avec bébé : vers une communication encore plus épanouie

Communiquer grâce aux signes avec son jeune enfant est un sujet qui fait beaucoup réagir : On entend d’ailleurs un peu tout et son contraire n’est-ce pas ? Moi, j’y suis favorable à 200 %.

Et c’est pour ça que je vais mettre l’accent dans cet article sur les bienfaits réels de cette méthode. Mais on fera aussi un petit tour d’horizon des arguments avancés par ses détracteurs. Pour que vous ayez une vue vraiment complète de la question :-).

Pour ma part, la LSB s’est imposée comme une évidence : quand j’étais assistante maternelle, j’ai participé à un atelier sur la Langue des Signes.

J’ai été totalement enthousiasmée par la méthode et je l’ai mise en application avec les deux enfants que je gardais : le plus âgé a adoré et s’y est mis tout de suite.

Le second n’a pas signé immédiatement mais nous a beaucoup observés, son frère et moi, et puis il s’y est mis d’un coup.

Les parents, constatant les progrès en terme de communication et de diminution des colères dans la famille, ont décidé à leur tour de se former.

Pourquoi vous allez adorer vous mettre à la Langue des Signes

1- Définition : il ne s’agit pas d’une « langue » mais d’un outil de Communication

Les origines de la langue des signes

Cette méthode est partie de l’observation faite par un interprète américain en langue des signes, Joseph Garcia, au début des années 80 : les enfants entendants de parents malentendants communiquaient plus tôt que les autres.

Grâce aux signes…

Il mit alors au point une méthode, « Sign with your baby », qui connut un grand succès dans son pays, les États-Unis. Elle fit rapidement des adeptes dans d’autres pays, notamment au Canada, en Angleterre et en France où elle est arrivée il y a une dizaine d’années.

Le but de cette méthode ?

Permettre à l’enfant qui ne sait pas encore parler de pouvoir communiquer : c’est à dire de mieux exprimer ses émotions, ses besoins et arriver à mieux se faire comprendre.

Et c’est d’autant plus efficace qu’on sait que c’est d’abord avec son corps que le bébé apprend à communiquer (tendre les bras, faire bravo, dire au revoir…).

Et qu’il imite les gestes avant de savoir imiter les sons et les mots.

La LSB est donc un « prolongement » de cette communication gestuelle quasi intuitive qui permet d’enrichir la relation parent/enfant.

En effet elle permet une meilleure compréhension de part et d’autre, qui induit logiquement une diminution conjointe du sentiment de frustration :

►►► les parents « décodent » plus facilement les besoins exprimés par l’enfant grâce aux signes ; ils se sentent plus en phase et plus aptes à comprendre ce que l’enfant cherche à exprimer. Pouvoir mieux répondre aux attentes du bébé permet aux parents d’acquérir plus de sérénité et de confiance en eux-mêmes.

►►► le bébé se sentira mieux compris, donc plus apaisé et plus en confiance lui aussi. Son sentiment de sécurité va s’accroître. Il prendra plaisir à communiquer avec son entourage et sa capacité à se faire comprendre – en signant – renforcera son assurance et la confiance en ses propres aptitudes.

Apprendre à reproduire les gestes et à les utiliser pour se faire comprendre permet également à l’enfant d’enrichir son développement intellectuel mais aussi moteur, notamment au niveau de la coordination de la gestuelle.

Cela peut également favoriser son intérêt pour des activités telles que la lecture, où l’association gestes/mots rend le processus encore plus animé et attractif.

La LSB est donc un formidable tremplin pour renforcer le lien affectif et les moments de complicité et d’échange entre vous et votre enfant… 🙂

2- Pour aller plus loin : question/réponses

A partir de quel âge peut-on commencer la LSB ?

A partir de 7-8 mois, l’enfant joue avec ses mains et commence à avoir la capacité d’imiter les adultes. C’est le bon moment pour commencer l’apprentissage des signes, en respectant bien entendu son rythme et l’intérêt qu’il manifeste.

La LSB ne risque t-elle pas de retarder l’apprentissage verbal de l’enfant ?

C’est la principale crainte des parents : si l’enfant arrive à se faire comprendre au moyen des signes, cela ne l’encouragera pas à faire des efforts pour apprendre à parler.

Mais dire cela, c’est méconnaître la principale caractéristique de la LSB : la combinaison mot/signe. Chaque signe est présenté au sein d’une phrase, c’est à dire qu’il constitue un support à la communication orale. En aucun cas il ne s’y substitue !

Le geste vient en appui du mot, jusqu’à ce que l’enfant soit capable de dire le mot lui-même. Et là, utiliser le signe n’a plus lieu d’être et l’enfant s’en détachera lui-même facilement.

Le parallèle est souvent fait avec le passage de la station quatre pattes à la station debout pour se mettre à marcher. Cette phase de transition a le même intérêt que la LSB dans le cadre de l’apprentissage verbal. C’est une étape intermédiaire qui permet d’en atteindre une autre…

La Langue des signes ne s’apparente-t-elle pas à une « course à la performance », avec une stimulation excessive de l’enfant ?

La LSB n’a rien à voir avec l’apprentissage d’une langue, avec tout ce que cette notion implique de « scolaire ». Il ne s’agit pas « d’obliger » son enfant à apprendre de plus en plus de signes et le plus rapidement possible.

Non, il s’agit juste d’un outil de communication qu’on met à sa disposition pour favoriser l’échange et l’interaction entre parents et enfant, dans le but de mieux se comprendre et de diminuer les frustrations de part et d’autre.

Que se passe t-il si mon enfant ne réagit pas et ne reproduit pas les signes ?

Il n’y a aucune raison de s’inquiéter si votre enfant ne reproduit pas les signes tout de suite. C’est même complètement normal, il aura besoin de temps pour « intégrer » ce mode de communication et surtout en mesurer les avantages : une meilleure compréhension de ses besoins.

Sachez également que dans les premiers temps le signe effectué par l’enfant sera forcément imparfait ; au début il n’utilisera même probablement qu’un signe pour exprimer plusieurs choses. Alors soyez attentif et n’hésitez pas à lui montrer que vous l’avez compris. Répétez régulièrement le signe afin de l’aider à se l’approprier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *