fbpx

Livres “Petit théâtre”

Par un astucieux découpage en demi-cercle, ces albums cartonnés se transforment, une fois ouverts, en une formidable scène de théâtre. Petit ou grand, le lecteur qui y met son visage devient tour à tour un ours qui grogne, un éléphant qui barrit, un crocodile qui claque des dents, un lion rugissant, un serpent qui siffle… dans le livre “Dans la jungle“.

Dans le livre “Bon voyage” pour aller chez son ami, l’enfant hésite : il pourrait prendre l’avion qui vole au-dessus des nuages, le bateau qui vogue sur les flots, l’autobus, son petit vélo à sonnette, ses rollers… Finalement, il fait si beau, qu’il ira à pied ! Une manière amusante de découvrir les différents moyens de transports.

Dans le livre “A l’école“, il y a Béné, la reine de la corde à sauter, Marcou le chouchou qui sait toujours tout, Gaspard le bavard qui ne fait jamais ses devoirs, Adèle la plus belle… , Casimir, toujours prêt à s’endormir et Agnès, la plus gentille des maîtresses ! Un livre dont les enfants seront les héros sans grand peine, le tout agrémenté de petits commentaires amusants comme : “Haut les mains peau d’lapin , la maîtresse en maillot de bain” et hop !

Dans le livre “La fête” pour se rendre à la fête déguisée, il y en a pour tous les goûts : pour les filles la sirène argentée, la pâquerette parfumée ou la danseuse qui virevolte, pour les garçons, le tigre féroce, le vaillant chevalier ou encore, clin d’oeil final de l’auteur, l’homme des cavernes… pour pas se fatiguer !

Dans le livre “Dinosaures“, ces dinosaures ont toujours faim! Le diplodocus se régale de fougères, le compsognathus croque les oiseaux et les lézards, le ptéranodon raffole de poisson… Quant au tyrannosaure, lui, est prêt à dévorer des… dinosaures!

Amazon :

cliquez ici pour le livre “Dans la jungle”

Cliquez ici pour le livre “Bon voyage”

Cliquez ici pour le livre “A l’école”

Cliquez ici pour le livre “La fête”

Cliquez ici pour le livre “Dinosaures”

1 thought on “Livres “Petit théâtre”

  1. Au fond, s’adresser aux enfants offre l’occasion de laisser libre cours a une fantaisie que les acteurs gardent plus secrete devant le public « habituel ». Saluons donc leur belle gaiete, et soyons aussi bienveillants que le jeune prince et sa petite princesse a la fin de la piece, lorsqu’ils regardent avec une sage indulgence le roi et la reine en plein babil betifiant. Les adultes en font trop, ont-ils l’air de penser, mais apres tout, eux aussi ont bien le droit de s’amuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *