fbpx

Tout comprendre sur les neurones miroirs

Une vidéo qui explique le fonctionnement des neurones miroirs

Les neurones miroirs sont un type de neurone particulier. En effet, vous pouvez les stimuler et donc les utiliser lorsque vous réalisez une action ou bien que vous regardez une personne en train de faire cette même action. Le même complexe de cellules s’active chez la personne qui exécute l’action, que chez celle qui l’observe en retour.

Tout ceci a une fonction très simple : pouvoir reproduire les actions que l’on a vues, et permettre d’appréhender les intentions et émotions des autres personnes.

En effet, l’être humain se trouve le plus souvent dans une position de sympathie (rapprochement émotionnel entre soi-même et autrui) plutôt que dans une démarche d’empathie (ressentir les émotions d’autrui, tout en gardant une certaine distance affective). Les neurones précédemment cités vont s’activer lorsque nous sommes dans une démarche de sympathie. Et d’autres cellules vont s’activer lorsqu’on se trouve en empathie : ce sont les neurones situés dans la zone dite de mentalisation qui vont nous permettre de ressentir les émotions d’autres personnes, tout en gardant une attitude neutre envers ses propres émotions.

Les 3 rôles des neurones miroirs

Reproduire des actes observés

Après avoir observé des actions diverses ou des mouvements corporels, les neurones miroirs vont s’activer et permettre de réaliser mentalement la même action, et ce d’une manière quasiment identique.

Par exemple, les enfants vont avoir tendance à répéter tous les comportements, phrases, situations qu’ils observent dans leur vie quotidienne. Ainsi, ils arrivent à apprendre eux-mêmes, puis à développer leurs propres actions.

Décryptage des émotions d’autrui

Plusieurs études scientifiques réalisées par le biais d’IRM, ont démontré qu’observer différentes émotions à la télévision activait les mêmes zones du cortex cérébral, d’une manière moins intense, que si l’on ressentait en vrai ces émotions. La télévision, et plus généralement tout ce qui est animé, a un impact considérable sur notre cerveau.


Ainsi, les enfants sont très exposés aux images diffusées à la télévision, et peuvent particulièrement choqués, voire terrifiés par ce qu’ils peuvent voir, car ils n’ont pas la même capacité d’analyse que les adultes.


Catherine Gueguen

La contagion émotionnelle


Quand nous avons le sentiment très agréable d’être en “communion”, en parfaite résonance, en synchronie avec l’autre, de partager réellement l’instant présent, il existe alors une traduction biologique : nos neurones miroirs s’activent. Les neurones miroirs constituent une sorte de sixième sens qui rend les émotions contagieuses. Ainsi, quand les adultes crient, s’énervent, ces émotions sont transmises à l’enfant qui ressent ces mêmes émotions de colère. 

Catherine Gueguen

Que souhaitons-nous transmettre à nos enfants ?

Il est donc aisé de déduire de ces différentes expériences et études que l’enfant est particulièrement exposé aux comportements des adultes. En effet, du fait des neurones miroirs, autrui devient un modèle pour lui, et lui offre un apprentissage (bon ou mauvais) sans même qu’il ne s’en rende compte.

Il apparaît alors plus judicieux de transmettre à l’enfant des moments de tendresse et d’amour, plutôt que de lui montrer des comportements violents.

Pour aller plus loin

Le livre “Pour une enfance heureuse” de Catherine Gueguen

Sur le thème des émotions, je propose des ateliers Kimochis®

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *